Et si je m’engageais solidaire dans ma propre entreprise ?

Et si je m’engageais solidaire dans ma propre entreprise ?

Depuis quelques temps, nous lisons de plus en plus d’articles sur des entreprises qui offrent à leurs salariés la possibilité de s’investir dans une mission associative qui a du sens, sur leur temps de travail : mettre ses compétences au service d’une bonne cause en mettant en valeur les vertus de l’engagement. Cela peut prendre des formes diverses comme une journée d’action solidaire pour récupérer de la nourriture pour des SDF, collecter des jouets pour les enfants du Samusocial, planter des arbres, aider des personnes handicapées, des personnes éloignées de l’emploi, coacher des jeunes pour leur trouver un stage en entreprise etc….

Ces entreprises expliquent qu’en favorisant ces actions elles permettent à leurs salariés, qui consacrent du temps et de l’énergie à une cause juste, de booster leur moral.  

Ce nouvel élan est vertueux, s’il est bénéfique pour l’entreprise comme pour le salarié c’est du gagnant / gagnant et c’est tant mieux !

A chaque fois que je lis des articles sur ce sujet j’ai malgré tout une frustration : quel paradoxe ; nous n’avons jamais autant connu de souffrance au travail, sous de formes multiples. Et dans un même temps, il faudrait aller à l’extérieur de sa propre entreprise pour « être boosté » « être aligné sur ses valeurs profondes » « donner du sens » à travers différents engagements que l’entreprise propose à ses salariés.

Et si des salariés de votre propre société avaient besoin d’aide ! Pourquoi est-ce nécessaire de trouver des engagements solidaires à l’extérieur de l’entreprise ? Et si l’entreprise utilisait son regard bienveillant également à l’intérieur même de ses propres murs ? Avez-vous pensé à discuter avec l’agent de nettoyage qui passe dans votre bureau chaque soir ? Est-ce que sa fille a trouvé son stage de 3ème ailleurs qu’au Kebab ou livreur de pizzas du coin ? Est-ce que je suis à même de repérer qu’un de mes collègues a de gros soucis et que je peux peut-être l’aider en lui proposant mes RTT, l’aider dans sa mission pour qu’il puisse se libérer pour son parent dépendant ? Est-ce que j’ai écouté les problèmes de voiture de mon collègue qui n’a pas les moyens de la remplacer ? En le sachant, peut-être que je pourrais mettre en place un covoiturage au sein de ma propre entreprise ?

La fierté de se sentir utile peut exister dans des actions solidaires au sein de sa propre entreprise en ouvrant les yeux tout simplement, en osant aller vers les autres. L’entreprise peut favoriser, organiser en son sein même ces initiatives et j’ai plein d’idées pour cela. Par exemple : proposer ses compétences pour donner gratuitement des cours de français, de maths, du soutien scolaire, du coaching de recherche de stage aux enfants des salariés qui en ont besoin, quel que soit le niveau hiérarchique. Conduire mon collègue malvoyant pour aller faire du sport etc… C’est mettre en place une solidarité interne.

Au sein même d’une entreprise montrant des signes extérieurs de performance, il existe des salariés qui peuvent avoir besoin de coups de pouce et qui n’osent pas montrer leurs fragilités. Il existe de multiples façons de s’engager … à condition de prêter une oreille plus attentive à ses pairs à la machine à café, aux chargés d’accueil de votre tour, aux autres collègues le matin au parking, le midi au personnel de la cantine, etc… à condition d’ouvrir les yeux, d’ouvrir ses oreilles et d’écouter.

Si ces quelques lignes vous ont donné des idées d’engagement au sein même de votre entreprise, osez en discuter avec des collègues, allez voir votre service RH, votre patron, toute personne susceptible de vous écouter à votre tour, proposez un projet solidaire et foncez !

Vivre un engagement solidaire au sein même de son entreprise, plus qu’une demi-journée par mois, votre action sera porteuse de sens tous les jours !

Partager cet article
Share on LinkedIn
Linkedin
Close Menu